Les cuivres intimes

On associe aisément le son des cuivres aux passions incandescentes, voire guerrières. S’en contenter serait franchement réducteur. Certes, les instruments de type cylindrique, tels la trompette et le trombone, opposent au souffle une grande résistance qui rend leur jeu brillant. Mais d’autres cuivres ont été développés au XIXe siècle, avec un tube conique : leur sonorité douce et veloutée a surpris et conquis des compositeurs tels Victor Ewald (Saint-Pétersbourg, 1860 – 1935) ou Jean-François Michel (Fribourg, 1957). Une tendre berceuse, une valse des baisers ? Oui c’est possible!

Extraits

Armenian Scenes : Song of Grief

Répertoire

Lullaby Etienne Crauaz
Quintette no 1 Victor Ewald
Sonate pour cor, trompette et trombone Francis Poulenc
Valse des baisers Jean-François Michel
Armenian Scenes Alexander Arutiunian
Killer Tango Sonny Kompanek