Du baroque au jazz

Le grand Jean-Sébastien Bach aimait la trompette, qu’il a toujours associé à la joie : s’il n’y a aucun cuivre dans ses Passions, en revanche l’Oratorio de Noël ou le Magnificat exultent d’allégresse, au son de la trompette. D’autres ont associés les cuivres à des couleurs plus sombres. Qu’on songe aux Catacombes des Tableaux d’une exposition : dans son orchestration, Ravel a choisi trombones et tuba pour nous entraîner jusqu’aux tréfonds de la terre. Ennio Morricone a usé des mêmes stratagèmes pour illustrer l’esprit impitoyable du Far West. Quant à Louis Armstrong, son optique est tout autre. Dans ce programme éclectique, il y en a pour tous les goûts : baroque, opéras, musiques de film, jazz.

Extraits

Répertoire

Arrivée de la reine de Saba Georg Friedrich Haendel
Toccata et Fugue en ré mineur Jean-Sébastien Bach
Moments de Morricone Ennio Morricone
3 Pastels sur la belle époque Jean-François Michel
Just a closer walk with thee Traditionnel – New Orleans